A qui s'adresse la thérapie ?

 

SUIS-JE FOU ?

Demander de l’aide peut sembler difficile, être source d'un sentiment de gêne. Nous ne sommes pas toujours habitués à en demander.  ReconnaÎtre une souffrance ou une difficulté, pour ensuite imaginer que quelqu’un va nous écouter et nous aider à opérer un changement constitue un premier pas.

Une fois que l’on démarre la thérapie, on est souvent étonné de la simplicité de cette forme de relation.

 

ET QUAND JE VAIS PLUTÔT BIEN ?

En Gestalt-thérapie, tout peut être abordé, les peines autant que les joies, les élans de vie, les rêves, les désirs. 

Tout ce que le patient amène a sa pertinence. Le thérapeute l'accueille avec ce qui est présent, même si ce n'est rien de particulier.

Certains patients sont animés par le désir de se connaître mieux, par la curiosité ou l'envie de prendre soin de soi.

 

 

Lire la suite:


" La Gestalt-thérapie est trop bonne pour n'être réservée qu'aux malades"

Fritz Perls